Fotisto

Le vlog de la Loire, château de Sully

Et nous voici comme promis à notre premier arrêt dans cette visite des châteaux de la Loire, celui de Sully. Un des château les plus à l’Est du fleuve, assez peu connu voir même « reconnu » comme tel.

Château construit au 15eme siècle, son propriétaire le plus remarquable est Maximilien de Béthune, dis aussi « duc de Sully ». Grand ministre d’Henri IV qui permit de relever énormément les finances de la France, fit de ce château son fief.

Le château était composé à ses début d’un donjon à 4 tours, situé à droite, puis d’un lieu à vivre à gauche, séparées par des douves intérieures. Puis un mur et une aile viendra relier les 2, et les douves passeront à l’extérieures pour laisser la place à une cour.

Comme vous pouvez le voir, certaines tours ont perdus leurs toits lors de la révolution française. En effet, ce type de toit surmontant des tours étaient appelés des couronnes ! Tout ce qui rappelait la royauté étant mal vu, les propriétaires ont préférés retirer les couronnes pour « exprimer » leur soutient aux révolutionnaires.

On commence la visite de l’intérieur avec la Salle d’Honneur, grande pièce d’apparat de 300m2, où sont exposés les tableaux représentants les descendants du Duc de Sully. Cette salle montre la richesse et le coté imbu de Maximilien de Béthune.

Le chemin de ronde se situe au sommet du donjon et offrant une vision jusqu’à 10km alentour, permettant de voir l’ennemi arriver.

Accolé au chemin de ronde, les soldats vivaient sous la charpente, plus facile pour porter 8kg d’armures et de faire le tour de garde. Cette salle présente une charpente en berceau brisé, d’où une impression de grande hauteur. 80% de la boiserie est d’origine, les 20% restants ont été restaurées du à la traversée de 2 obus de la seconde guerre mondiale qui n’ont heureusement pas explosés.

On redescend au niveau du grand salon avec cette imposante cheminée frappée des armoiries du duc de Sully accompagnée de l’inscription « A moi Bethune ».

Après le grand salon, nous voila dans la chambre du roi. Elle accueillait le souverain en déplacement, d’où l’omniprésence des couleurs or et bleu roi recouvrant le lit en baldaquin. Sur les murs, des tapisseries avaient un double usage, montrer sa richesse et surtout isoler du froid.

On finit par la chambre du Duc de Sully en personne, appelé aussi la chambre de la tour carrée, accompagné d’un lit a la polonaise. Elle donne sur l’axe centrale du parc.

Petite anecdote : Au début du 20eme siècle, un incendie démarra dans la partie centrale et habitée du château qui comptait 3 étages. Or les pompiers les plus proches se trouvent alors à Orléans, c’est à dire à 45km. Le temps d’aller les prévenir et que ces derniers arrivent, le feu a eu le temps de ravager un étage. Malheureusement quand les pompiers arrivèrent, il s’avère que le tuyau pour pomper l’eau dans les douves était troué. Au final l’incendie fut maitrisé au bout de plusieurs heures. Par la suite, les propriétaires, par manque d’argent, n’ont pu reconstruire l’aile que sur 2 étages.

Pour finir, petite galerie d’autre photo de ce sublime chateau.

A bientôt pour l’étape suivante : Cheverny !

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Fotisto

Theme by Anders Norén